dimarts, 7 de novembre de 2017

El cant de les illes gregues

Llegint l'epistolari d'Antoni Rubió i Lluch publicat per l'IEC he trobat una notícia interessant en
aquesta carta a Dimítrios Vikelas, de l'onze de juliol de 1884. Li demana la versió al grec, no de tota l'obra, sinó d'aquella part que per al romanticisme en voga podia redundar en major benefici. Una gran invitació:
Je suis très charmé de que vous connaissez déjà L'Atlantide, le plus précieux joyaux de notre moderne littérature catalane, et j'en serais encore plus satisfait si, par votre médiation ou par celle de quelqu'un des votres savants compatriotes, parle la langue grecque le chef-d'oeuvre de la rennaissance poétique de la Catalogne. Je recommande à vos soins le chant intitulé "Chant des îles grecques", celui qui peut offrir plus d'interêt à vos concitoyens. J'ai fait que votre charmant Louki Laras soit connu déjà dans notre patrie et soit aussi même le lien quei unisse désormais les deusplus jeunes littératures méditerraines. Pourriez- vous faire une chose semblable avec quelque morceau de L'Atlantide?